Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2010

Après le début vint la fin !

Voilà quelques jours que je pose la question de savoir, si je poursuis ou non, mes élucubrations sur ce Blog.

 

En fait, le mal est plus profond et plus personnel. Si dans la vie, des moments semblent emplis de soleil et de réussite, même difficile et payer à coup d’effort constant. Aujourd’hui, je suis lasse de tous cela !

 

Je n’ai plus envie même pour le plaisir de dire ce que je pense du monde politique très déplorable qui gouverne ou voudrait gouverner !

 

En réalité, je n’ai fais comme beaucoup que perdre mon temps, mes dernière illusion sur la petite existence du monde humain.

 

Etant à la fois déçu du monde politique et de ma propre situation privé, qui ne font que s’accorder pour dire, que se battre contre les choses établis, c’est perdre vainement son temps et son énergie que je mets fin à ce Blog.

 

Toute fois, je laisse afficher au moins pour un temps les Posts et les réponses afin de permettre à ceux qui ont plus de volonté que moi de pouvoir y puiser tous ce qu’ils voudront.

 

J’ai avancé sur différents sujets des idées en plus de position claire (enfin autant que je puisse le faire). Je ne pense pas demain, plus qu’hier mérité plus d’attention que cela, mais l’énergie que j’ai passé à écrire, malgré la piètre qualité de mon Français à l’écris, survivra à mon envi de m’exprimer.

 

Je ne puis dire à tous ceux qui m’ont lus régulièrement, le remerciement que je leur envois, car ce soir, je n’ai pas les mots pour cela.

 

Merci à ceux qui prendront le temps de lire et je rappel que les idées appartiennent à personne…

 

DaN

16/10/2010

La France d’aujourd’hui se remet aux rafles !

Est-ce encore la peine de faire des rapprochements entre les méthodes et les pratiques d’aujourd’hui et celles qui nous conduise immanquablement à nous souvenir de notre passé le plus noir. Pourtant, nous ne pouvons rester spectateur de la déliquescence du respect des fondements de la République.

 

Depuis plusieurs mois, afin de démontrer sa pseudo volonté, mais surtout sa force, l’état à décidé de reprendre de vielle habitude que l’on pouvait espéré abolit : La Rafle !

 

Quoi de plus efficace qu’une bonne rafle, qu’une de ces bonnes descentes de police, arme aux poings, pour marquer son terrain et les esprits. Ce qui est pratique avec la rafle, c’est que cela met tout citoyen comme possible criminel, car oserait on braquer une arme sur des citoyens models ? Normalement pas !

 

Donc, la Police Nationale depuis quelques mois démultiplie les coups de force, interpellant au petit bonheur la chance tout un groupe sans faire dans la distinction. Grenoble semble pour plusieurs raisons politique le dernier terrain ou les forces publiques sont lâchées en meute. Jusqu’à 400 Gendarmes (dont 250 GIPN), pour 500g de cannabis, 8000 Euro, en interpellant 23 Personnes, dont 9 (3+9) semblent être finalement mise en examen ! Et les autres ? Ben relâchés ! Tous çà avec plus d’une vingtaine d’appartement ‘visité’ !

 

Cet été déjà, suite aux violences, nombre de jeunes ont été arrêté avec la même méthode et la majorité remit en liberté !

 

C’est vrai que cette méthode à du bon pour les résultats. Vous arrêter un groupe, et sur l’ensemble vous pouvez imaginer tomber sur des affaires ! On pourrait se demander si cela donnerait pas plus de résultat dans un Ministère ou un Grand Hôtel international à Paris ! Je ne parle même pas dans les plus beaux quartiers de la banlieue parisienne !!!

15/10/2010

Les Retraites – Un Champ de Bataille !

En fait, aujourd’hui la plus grande majorité reconnaît la nécessité de faire des réformes pour maintenir les retraites à répartitions que nous connaissons en France. Ce principe de devoir régulièrement se remettre à l’ouvrage, pour recadrer les montants, ou les indices, les conditions et pour veiller à ce que cet entreprise puisse perdurer avec les changements de la société, fait que les Retraites doivent régulièrement être Réformées et/ou Aménagées.

 

Si sur les principes élémentaires, nous semblons tous nous trouver d’accord, il faut bien reconnaître que selon les volontés de la majorité élues, les voies empruntées sont parfois très différentes :

 

Si nous sommes d’accord sur : Les retraites doivent permettre à tous après une vie de labeur de vivre décemment.

 

Chacun ensuite à sa façon apprécie ‘la vie de labeur’ et ‘vivre décemment’ !

 

Vie de labeur :

Le gouvernement, ne manque pas de parler de l’extension de l’espérance de vie de nos concitoyens, pour expliquer l’augmentation de l’âge du départ à la retraite. Certes en prenant l’ensemble de la population, il y a augmentation et même significative. Mais cela n’est pas vrai pour toutes les couches sociale et salariale de la société ! De plus que veux t’on dire par cette extension d’espérance de vie ? Qu’à 70 ans, la majorité des Français sont toujours aussi alerte ? Nous savons tous que l’espérance de vie s’accroît certes, mais c’est surtout les moyens que nous avons aujourd’hui pour faire survivre plus longtemps des malades. Je ne veux pas dire que nous ne vivons pas mieux et plus longtemps en bonne santé, mais ne simplifions pas à l’extrême une réalité pour détourner ses enseignements.

 

L’autre problème est que nous ne sommes tous égaux devant l’espérance de vie, les maladies, les accidents de la vie, le type de travail compte sur la façon dont notre vie s’écoule et sur notre réelle espérance de vie, c’est pour cela que beaucoup voudrais voir la pénibilité inscrite dans la loi des retraites.

 

Vivre décemment :

Notre société qui à totalement mutée en quelques décennies, à abandonner dans sa recherche d‘individualité, les ‘Vieux’ à leur triste sort. De plus beaucoup veulent conserver leurs propres indépendances et n’ont pas forcément envies, ni de vivre chez leurs enfants, ni en maison spécialisée, ce qui est leurs droits. C’est pour cela qu’il est nécessaire que le niveau des retraites soit suffisant, pour que les retraités puissent conserver un niveau de vie décent, avec une totale indépendance.

 

Il y a également avec la question des retraites d’autres questions soulevées, des questions qui sont importantes, car elles peuvent également s’avérée provoquer ou de la discrimination ou apporter des solutions.

 

Les Années d’Etude :

On peut comprendre les générations que nous avons tant poussées à faire des études longues et qui déjà sont aujourd’hui enfermées parfois pour plusieurs années dans l’enfer de stage, permettant à des employeurs de sous payer des actifs formés. On entend souvent que les Etudes Supérieures forment rarement à la réalité du monde de travail, cela est surtout valable pour les filières classiques, beaucoup moins pour celles techniques, mais bien souvent la simplification permet de faire passer des principes incompréhensible. Quoi qu’il arrive, vous ne serez jamais formé pour une entreprise en particulier (enfin tant les écoles n’appartiennent pas à une de ces entreprises). Mais vous prépare à une filière et selon l’emploi trouvé, vous utiliserez telle ou telle autre connaissance, donc si les stages sont utiles et formateurs, il permets surtout un gain financier et non professionnel particulier !

 

Ce que font entendre les jeunes aujourd’hui c’est que les années passées en Etudes Supérieures soient comptées elles aussi dans les retraites, afin de leur permettre d’avoir une retraite complète avant d’atteindre les 70 ou 75 ans.

 

Démonstration :

Age de fin d’étude 24/25 ans + 1 à 2 ans de stage (parfois +) + 3 à 4 ans de travail très précaire comme intérimaire ou en CDD = 28 à 31 ans dans le monde du travail.

 

28 à 31 + 41 annuités = 69 à 72 ans pour une retraite pleine et entière !

 

Cet exemple imagine qu’après un début difficile, la vie en tant salarié se déroule sans rupture, sans passage à de longues périodes de chômage, ce qui est aujourd’hui totalement fallacieux !

 

Il serait immoral, même si l’espérance de vie augmente avec le niveau du diplôme obtenu d’obliger des salariés à travailler jusqu’à 72 ou 75 ans ! Surtout que l’INSEE affirme pour ses statistiques de 2009, qu’un jeune de 20 ans à une espérance de vie de 78 ans pour les hommes et presque 85 ans pour les femmes ! Peut on imaginer une génération qu’on oblige à mourir au travail ? Car sans taux plein, nous savons que les retraites sont rapidement insuffisantes…

 

La préparation de la Retraite :

Comme toujours, il est plus facile de diviser en deux, la population active qui travail et celle qui chôme ! Et d’être dans l’espérance que demain les entreprises conserveront leurs salariés les plus expérimentés, plutôt que de les mettre à la casse, pour cause d’économie sur les salaires les plus élevés. Déjà qu’en France les salaires augmentent lentement avec l’expérience et il est plutôt difficile d’obtenir des monté d’échelon en poste ou en fonction en dehors du monde très régit de la fonction publique. Se retrouver sur la touche une fois que vous devenez trop chère au regard de l’entreprenariat démontre bien, tout le cynisme et le manque de vision sur le présent et surtout sur l’avenir dans le cœur de nos entreprises !

 

Maintenant cette question du travail des Seniors ne peut être unique et doit susciter plusieurs réponses selon les cas, deux principalement :

 

1 Ceux qui ne sont sur la touche que pour une raison financière et sont pleinement capable de tenir leurs postes et leurs fonctions. En réalité il faut comprendre que pour beaucoup d’employeur le coût de la masse salariale est un cauchemar et que souvent le plus simple est de couper les vieux arbres, quitte à finir avec une entreprise qui perd son passé et une part de ses connaissances. La solution la plus avancée par les défenseurs du système libéral, est d’alléger au maximum les charges pour les plus anciens afin de faire ainsi une discrimination positive pour nos Seniors ! Ce que les même préconisent également pour les plus jeunes, ce qui de facto va encore pousser un peu plus les comptes dans le rouge ! Il est totalement légitime non de promouvoir par l’allègement, mais au contraire de contraindre !

 

Dans un second temps, on peut également imaginer une banque de Seniors attachés à une direction Départementale et/ou Régionale, qui permettrait de détacher comme Conseillers Techniques des Seniors expérimentés dans les entreprises qui en font la demande comme par une agence d’intérim.

 

2 Et ceux qui marqué par la vie et le fait de vieillir, ne peuvent continuer aux mêmes types d’emploi.

 

Il est reconnu qu’en France, nous avons un grave problème de formation continue et dans le système de reconversion. Que beaucoup, dont la Cour des Comptes au premier chef, s’étonnent du fonctionnement du financement et de la mise en pratique de ce qui devrait être un des fondements de notre politique de l’emploi, la possibilité de formation continu pour tous les salariés. Hors comment imaginer qu’un salarié reste toute sa vie au même poste ou presque ou que l’on puisse demander aux salarié d’être capable de changer si facilement de métier, sans mettre en place une réelle politique de formation !

 

Il faut reconnaître que cette Politique Nationale comme tant d’autre à été abandonnée au privé, espérant ainsi un meilleur coût ! Mais qu’il est visiblement coûteux pour une si grande inefficace. Au point qu’aujourd’hui la meilleure solution pour un salarié est de se payer lui-même une formation quand il le peut, donc cela ne touche que les mieux lotis une fois de plus !

 

Hors pour espérer qu’un salarié qui travail notamment à la chaîne ou dans un travail très physique, puis travailler sur l’ensemble de sa période obligatoire, il doit être mis en place un model de structure permettant la progression des travailleurs, par une formation continue sérieuse. Ce travail pourrait être mit en place, par branche, avec le soutien des syndicats des entreprises et des travailleurs.

 

De façon générale, il faut imaginer aussi que l’état à travers ses collectivité locale, se doit de mettre en place des structures permettant à des salariés Seniors d’intégrer des système de soutien pour les jeunes ou les peux diplômé, pour permettre une intégration de la jeunesse dans le monde du travail et du monde social des adultes. Ces structures, pourraient également permettre à certains retraités, d’obtenir des semestres leurs manquant afin d’améliorer leur retraite.

 

La question des femmes vis-à-vis de la Retraite :

Nous avons pus entendre cette question, qui semble traitée de façon un peu légère. En effet, les mêmes plus que les hommes sont sujettes à avoir moins d’annuité à cause de leur période d’arrêt maternité. Dans le même temps, il suffirait que la société, ou plutôt la république Française, qui ne cesse de répéter qu’elle à la meilleure politique européenne sur cette question et démontre par des chiffres que cela fonctionne, que pour chaque enfant, une mère (ou un père, puisque aujourd’hui c’est possible), prenant une période pour élevé ses enfants, puissent obtenir une compensation pour sa retraite, ce qui dans certaine entreprise existe déjà.

 

Si certain sont tenté d’utiliser le fait que les femmes ont une espérance de vie plus longue que les hommes, pourraient travailler plus longtemps, il faut voir, qu’elles sont encore moins bien payée, bien que c’est deux faits n’ai par principe aucun lien ! Par contre, en prenant l’exemple d’un couple qui arrive à l’âge de la retraite, on n’imagine pas qu’ayant le même âge, l’un devrait travailler plus longtemps que l’autre, pour une question de sexe et de temps d’espérance de vie restant !

14/10/2010

Libéralisme et Dictature !

On pourrait s’étonner de ce rapprochement, tant il est vrai que le bon vieux système capitaliste en accouchant du monstre ‘libéral’, semblait à ce point vouloir lui prêter des qualités, indiquant que par la voie du Libéralisme, l’homme serait toujours plus libre !

 

Enfin c’est que certain osaient et osent encore affirmer, mais en réalité c’est tout le contraire qui est démontré !

 

Une des preuves les plus flagrantes, est qu’il est facile de suivre l’historique de cette pensée, qui exprime avant tout le principe que le capital étant si important, que le fait de chercher l’économie à tout prix est la voie principale, celle qui dépasse toute les autres, quitte à abandonner ou détruire des économies constituées et jusque là stable.

 

En recherchant avant tout et au plus vite le profit, il a fallut trouver ce qui se faisait de moins chère en salarié, ce qui se faisait de moins regardant sur l’écologie et pour trouver de tels paradis libéraux, il n’y a pas sur terre tant de jardin possible…

 

Le mieux et le plus simple est de choisir une dictature, celle qui interdit le syndicalisme, celle qui peut contrôler sa population, pour ainsi permettre d’avoir à volonté des salariés neufs et surtout souples. On ne parle pas de qualification, ni même de capacités, on ne parle même pas du coup humain, tant cela n’est qu’insignifiant aux yeux d’une telle entreprise. Car le changement radical, qui a permit de passer d’une entreprise de Patron à celui de Gestionnaire à éliminer d’un revers de main, le besoin de construire, sur celui du rendement rapide et parfois sans lendemain.

 

Est-ce un hasard si les pays qui économiquement profitent le plus cette nouvelle économie, sont des pays ou les droits de l’homme et la démocratie sont les plus absente ? Est-ce la démonstration que la Libéralisme, pour vivre comme un ogre à comme milieu naturel une dictature ?

 

L’intérêt d’une dictature, c’est qu’une fois payer le bakchich, vous avez le droit même de tuer l’ouvrier, vous avez toute possibilité de déverser vos produits polluants et cela sans qu’on vous inquiète plus tard, tant il est impossible aux autorités internationales de lancer la moindre investigation et qu’au pire, une fois vos produits retrouvés, vous pourrez toujours montrer un contrat où l’état dictature c’était engagé à bien suivre les règles édictées !

 

En fait le Libéralisme est à l’économie en colle blanc, ce qu’est la Mafia est à l’industrie et l’argent règne sans partage et où la règle secondaire est le silence et l’oubli.

 

Ce qui est étrange c’est que cela ressemble vraiment une mafia, le fait de pas compter la valeur de l’humain, le fait de chercher des profits, même en allant à l’encontre de toute éthique et de morale, de passer des accords avec des pays qui font honte au reste de l’humanité. Et de fonctionner sur des fonds qui passe de paradis fiscaux en paradis fiscaux !

 

Ce qui est dangereux, en plus de détruire les autres économies, qui ne peuvent survivre avec une telle iniquité, c’est que cela renforce des dictatures qui seraient parfois tombées toutes seules, faute de moyen financier, alors que c’est cet argent salis sert à payer des armes, des coups d’état et même parfois à des attentats !

 

Sous couvert de faire progresser notre humanité, sous des prétextes fallacieux et totalement faux ou dévoyés, nous donnons à des dictatures, des technologies de pointe dans tous les domaines ou en leur permettons de se les payer ! Nous ouvrons la porte du nucléaire et de l’armement stratégique à des groupes qui n’ont aucune idée de la valeur humaine.

 

Non seulement des entreprises délocalisent dans ces pays, mais parfois ils importent même des travailleurs qui viennent jusqu’à nos régions pour un salaire de misère et qui sont traités comme on le faisait des esclaves. Et certain appel çà du libéralisme ! En réalité, il veulent juste qu’ont les libère eux, ils ne veulent aucune entrave, il refuse tout contrôle et toute taxe et imposition. Ils veulent profiter du monde et espère être protéger derrière de hauts murs ou des îles privées et lointaine. Alors qu’il ne conduise le monde qu’à un univers fait de vent emplit de poussière !

 

Ils ne lèvent jamais la tête pour voir l’avenir, la seule chose qui compte c’est demain, ou plus court encore. Le pire dans cette histoire c’est qu’en les ayant laissé faire aujourd’hui, des peuples meurent de faims, d’autre vivront pour des générations sous le poids des bottes de l’oppression et toute notre économie est menacée par ses magnas de la Mafia-Dollars !

13/10/2010

UMP – Jean-Foutre et Compagnie !

Si chacun sait que le pouvoir peut rendre autiste et que la vérité est toujours quelque chose de si relatif, que nous sommes habitué à entendre de la bouche de politique des vérités parfois très éloignées du bon sens, faut reconnaître que l’UMP ressemble de plus en plus à un parti de schizophrène !

 

En effet, à l’image de leur Prince Elyséen, il semble qu’ils se croient tous obligés de s’enfoncer dans le mensonge, chaque vérité appelle à un concours de menterie, toujours plus gros, toujours plus visible et toujours plus destructeur !

 

L’Orgueil qui les poussent à détenir toujours la vérité absolue, les obligent apparemment à toujours de mystification, à détourner toute vérité de son lit pour empreinter des chemins ou se perdent toutes formes de raison et toutes possibilités de dialogue, car peut dialoguer avec quelqu’un qui ne partage pas la même réalité que vous ! Touchant à l’absurde et à la confusion de l’esprit, ce groupe de malade conduise une politique qui ne répond à rien aux besoins de la France et des Français, mais pour cacher leur volonté qui ne sert que les puissants, ils tentent par tous les moyens, comme l’attaque, la calomnie, le mensonge, l’effronterie, voir l’insulte !

 

Depuis le début de quinquennat de l’Idole de Neuilly, le mensonge gouverne la France, les actes, les lois, sont conduits sous de faux prétextes et avec de fausses attendues. Le bouclier Fiscale, qui devait empêché la fuite des plus riches, la dérégulation du prix de lait, la vente de GDF, bientôt d’EDF, de la SNCF, de l’ouverture des jeux en ligne, de la disparition de la police dans les quartiers, de la politique de précarisation, du traitement des Emigrés, des Roms, des Retraites. Tout n’a été que concours de mensonges ! Jusqu’à la défense de ce qui ne se défend pas ! Le Racisme, la Xénophobie, les Abus de Dépense Public, les Détournements des Lois de Financement Electoraux, les Appointances avec des Financiers Généreux. Tout à été prétexte à utiliser le mensonge pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes ! Jusqu’à user et abuser de sondages téléguidés, qui aujourd’hui n’arrive à combler le chemin entre la véracité de leurs propos et la réalité du commun !

 

Mais le problème des Schizophrènes, c’est que leurs univers construit sur le mensonge, lorsqu’ils s’effondrent, conduit à employer des mensonges toujours plus grand, comme Mr Ollier hier, "La pédagogie vis-à-vis de tous ceux qui ne font pas grève a bien fonctionné, le gouvernement est certainement aujourd'hui en train d'entraîner l'adhésion et le bon sens des Français" !!! Alors que 70% des Français restent contre la réforme !

 

Où comme hier soir Nadine Morano, qui expliquait aux étudiants, que le fait que les salariés, travaillent plus longtemps fera que les jeunes travaillerons plus tôt ! En prenant des références étrangères ‘Suède et Allemagne principalement), où la population des plus de 55ans travail d’avantage qu’en France et que les jeunes y sont moins au chômage ! Alors que cela n’a rien à voir ! Ce n’est pas sen prenant un phénomène et en le détachant de son contexte que cela fait loi ! Si y a moins de chômage des Jeunes ailleurs, c’est qu’une politique sociale fonctionne dans ces pays et qu’il y a justement dans ces deux cas, un principe de dialogue, Etat, Employeur et Syndicats !

 

On doit aussi se souvenir de ce mensonge de fait, tant de fois répété par toute la Droite et par Fillon en premier, comme quoi cette réforme est juste, mais surtout qu’elle permet aux retraites d’être assurée, alors qu’en réalité, il manque des milliards à son budget dès le vote de cette réforme !

 

Cette politique de terre brûlé, va continuée, on nous parle de la sécurité sociale, de la disparition du lot Bouclier Fiscal et de l’Impôt sur les Grandes Fortunes. C’est à croire que malgré les mensonges, le fait que les Français ne puissent plus longtemps être dupent, force une majorité qui n’a toujours été que très relative à foncer en avant, des fois qu’ils mettent un siècle à reprendre le pouvoir ! Il ne serait pas étonnant, que d’ici quelques mois, a l’approche de 2012, que nombre d’UMP se dégagent complètement du radeau IUMP, pour pousser en avant un candidat t une ligne politique plus proche de la réalité des Français ! Car sinon qui restera encore capable d’être élus sans abuser des Urnes Electronique pour voter ?

09/10/2010

Le prochain remaniement :

Des Noms, des noms, des Godillots !

 

Premier Ministre : Claude Guéant.

 

Ministre des Finances : Christine Lagarde.

 

Ministre des Affaires Etrangères : Xavier Bertrand.

 

Ministre du Budget : Jean François Copé.

 

Ministre de l’Intérieur : Brice Hortefeux.

 

Ministre de la Justice : François Barouin.

 

Ministre des affaires sociales : Raymond Soubie.

 

Ministre de l’Education Nationale : Frédéric Lefebvre.

 

Ministre de la Santé : Valérie Pécresse.

 

Ministre des Collectivités locales : Jean Christophe Lagarde.

 

Ministre de l’Emigration : Eric Besson.

 

Ministre de la Recherche : Luc Chatel.

 

Ministre en liaison avec l’Europe : Christian Estrosi.

30/09/2010

L’UMP peut il exploser ?

Pris dans le tourmente de tension interne maintenue par le Pseudo Président Sarkozy, le parti de la majorité ne risque t’il pas à terme d’exploser en plein vole ?

 

Certes, la nécessité fait loi, mais arriveront-il tous à passer par-dessus leurs principes ? Sont-ils tous à mettre dans le même panier, la chute de popularité, qui fait que bon nombre de candidat UMP, désire ne plus utiliser le logo UMP, afin de ne pas porter la responsabilité collective de cette machine à faire le malheur de la France, ne risque t’il pas par finir, par créer des scissions si forte, que chacun va retourner à son petit parti d’origine !

 

La base principale de l’UMP était le RPR, qui déjà contenait à la fois, une droite très libérale et une autre très gaulliste, le risque est qu’après la dislocation, on se retrouve avec plus de droite encore, qu’avant cette construction instable.

 

Le but, à l’origine de la création de l’UMP était d’être bien serré ensemble pour gagner des élections, mais qu’adviendra t’il, si cette mécanique vire à la machine à perdre ! Sans compter jusqu’aux élections, les tensions apportées par les lois parfois allant à l’encontre de l’histoire et de la France, suffit à elles seules à créer des fractures profondes, des malaises qui d’une loi à l’autre ne font que se creuser.

 

Si de l’intérieur on imagine tous les maux que cela peut susciter, on se demande aussi qui sauver parmi ce groupuscule qui défend l’indéfendable et participe à l’action commune, d’en la mise en place des lois, comme au débat les plus lamentable, comme celui de l’Identité Nationale, en ne poussant ce sujet que va la question des musulmans en France !

 

En règle générale, on fait toujours une distinction entre un individus et communauté, mais peut on le faire, pour un parti politique ? Peut on dissocier par exemple le travail de sape venant de l’Elysée à celui de la totale collaboration d’un premier ministre qui s’est rendu si inutile ?

 

Que diront-ils une fois tout perdu ? Une fois que le vent aura tourné au point que chacun sera devant ses responsabilités ? Moi je ne voulais pas, moi je n’étais pas d’accord, moi j’avais dis ceci, ou j’avais dis cela ? J’étais obligé ? On m’a forcé ? J’ai fais que suivre la majorité ?

 

A quel moment passe t’on de la collaboration, à l’appui ?

 

Que penser de tous ceux qui passe leur temps à dire des contre vérité, à nier le chao qui s’est installé depuis 2007, à tenir des propos de justification, sur des projets ou des actions injustifiables ? Combien finalement partage le goût du Pseudo Président, pour sa guerre contre l’intelligence et contre l’avenir de la France ? Combien trouve normal de pourchasser, les Roms, les Chômeurs, ou que la France n’est pas la pour s’occuper de la pauvreté et la misère, combien partage le principe qu’il faut mieux aider les entreprises en poussant les salariés à l’esclavage, que l’éducation sa se paye et que ceux qui sont moins bien né que les autres, n’ont qu’à se débrouiller tout seul ? Combien partage le principe de mettre en exergue les communauté, afin de créer des faille dans ce qui devrait être qu’un unité nationale ?